J.Jonah Jameson

Engagé comme reporter au Daily Bugle alors qu'il était encore au lycée, J. Jonah Jameson gravit peu à peu tous les échelons avant d'être promu rédacteur en chef. Puis, il rachète le journal qui, sous sa direction, devient le premier quotidien de New York. En 1968, la firme de Jameson racheta le Good Man Building dans Manhattan et tous les services du Daily Bugle y furent installés. Le building est maintenant connu sous le nom de Daily Bugle Building. La femme de Jameson est décédée dans des conditions inconnues en ne lui laissant qu'un fils, John, qui devint astronaute à la NASA et qu'une pierre trouvée sur la Lune, transforma en Homme-Loup.

Profitant de sa réputation d'homme intègre et de sa position d'éditeur, Jameson se sert du journal pour influencer l'opinion. Dans les pages du Bugle, il mène une croisade pour la défense des droits civils et contre le crime organisé. En marge de ces causes, il signe de violents éditoriaux contre Spider-Man. Depuis sa première apparition en public, Jameson le considère comme une menace pour la société. Non content de le discréditer dans les pages du journal, il va même jusqu'à échafauder plusieurs complots pour le faire passer pour un imposteur ou le traîner en justice. Ce dernier était à l'origine connu comme amuseur public et utilisait ses pouvoirs sur scène et à la télévision. Mais quand Spider-Man eut arrêté son premier malfaiteur, Jameson cria haut et fort sa peur que cet "amuseur" masqué ne se servît de ses dangereux pouvoirs pour se placer au dessus des lois. Aussi se mit-il à attaquer Spider-Man dans ses éditoriaux et il fut boycotté sur les scènes et sur les plateaux.

Un jour que son fils se trouvait en mission orbitale, sa capsule se trouva en difficulté. Spider-Man se rendit spontanément à la NASA et se porta volontaire pour le secourir. Mais, Jameson interpréta ce sauvetage comme une manoeuvre publicitaire et dénonça la présence illégale sur une base militaire de Spider-Man qui fut dès lors considéré conme un hors-la-loi.
Jameson n'admit qu'une seule fois qu'il détestait Spider-Man pour ses qualités de héros que lui-même ne possède pas, lorsque celui-ci faillit abandonner sa carrière et que l'on retrouva son costume jeté dans la rue. Mais, ce constat lui étant insupportable, il n'en tint pas compte. Aussi s'obstine-t-il dans ses attaques contre Spider-Man sous couvert d'une croisade contre les justiciers en général.

A plusieurs reprises, Jameson a mis en oeuvre des opérations secrètes dirigées contre Spider-Man. Il a par exemple engagé le Docteur Farley Stillwell pour qu'il transforme un homme en Scorpion afin que ce dernier le combatte. Il a en outre soutenu le projet de Spencer Smythe : des robots spécialement programmés pour lutter contre Spider-Man. C'est dans des circonstances analogues qu'il a rencontré sa seconde épouse, le Docteur Marla Madison, qu'il avait chargée de construire un robot capable de capturer Spider-Man. Car Jameson n'est pas un meurtrier, son seul but est de capturer et de démasquer Spider-Man

Après la saga "One More Day", il oublia comme tout le monde l'identité secrète de l'Araignée mais garda son caractère colérique, refusant toujours de payer les photos de Peter Parker. Ce dernier, excédé de ne pas être rémunéré pour ses services, le provoqua un jour et Jonah s'effondra, victime d'une crise cardiaque. Sauvé par Peter qui lui fit du bouche à bouche, il dut néanmoins être hospitalisé, et, persuadée que c'était à cause de son obsession du scoop et de Spider-man qu'était due son malaise, sa femme Marla revendit toutes leurs parts à Dexter Bennett, un homme d'affaires qui tentait de racheter le journal depuis longtemps. Pour le ménager, son entourage lui tut la cession du Daily bugle.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×